LE STUDIO

POUR PRÉPARER UN SPECTACLE EN CONDITIONS RÉELLES

Le Studio permet d’explorer une thématique sur un temps limité (10 semaines) et en petit groupe (10 personnes) avec l’objectif de présenter le résultat du travail au public à travers une série de représentations.

Il peut s’agir d’explorer un format précis ou un style d'improvisation (La Pièce Improvisée, Le Harold, L’Improvisation Dirigée, etc...) ou bien une thématique plus large (Personnages, Genres et Styles, Jeux et Contraintes, Scènes Sérieuses, etc...) toujours dans l'esprit de la compagnie : exigence, bienveillance, théâtralité.

Le Studio s’adresse aux anciens élèves du Cours et permet d’expérimenter un processus de travail très proche de celui que la compagnie met en œuvre pour ses propres créations. L’inscription est ouvertes aux élèves n’ayant pas suivi le Cours, sous réserve d’acceptation par l’animateur afin de garantir une homogénéité du groupe et une qualité de travail en séance.

Sous l'égide d'un membre de la compagnie et en petit groupe (10 personnes maximum), les participants préparent ainsi un spectacle en conditions réelles, et reçoivent des directions de mise en scène de la part de l’animateur sur leur jeu. Les modules se terminent par quatre représentations publiques qui font l’objet de retours précis et concrets aux participants.​

Les thèmes retenus pour la saison 2018 / 2019 sont :

LA PIÈCE IMPROVISÉE animé par Ian Parizot : 10 séances, du 2 octobre au 11 décembre, sauf le 30 octobre

La pièce improvisée est souvent considérée comme le Graal de l'improvisation théâtrale. Nous étudierons la structure narrative classique des pièces de théâtre, des personnages et de leurs interactions. Nous développerons notre capacité à être précis dans l'écriture de chaque scène individuelle, à appliquer le principe de causalité pour construire une dramaturgie et à explorer un thème et un sous-texte. Une fois ce travail de base réalisé, nous travaillerons à structurer notre récit en trois actes et à saisir l'enjeu de chaque moment de la pièce. Le module se conclut par quatre spectacles de pièces improvisées.

LONGFORM animé par Ian Parizot : 10 séances, du 8 janvier au 13 mars, sauf le 26 février

Le mot longform que nous utilisons en France pour décrire les formats longs nous vient en réalité des Etats-Unis et décrit non pas la durée d'une improvisation mais tout format d'improvisation qui n'est pas un format de scènes courtes avec contraintes (longform s'oppose ainsi à shortform qui décrit les spectacle de type cabaret ou de compétition). Par extension, on peut utiliser le mot longform pour désigner le style d'improvisation à l'américaine : un style rapide, très efficace, centré sur la relation entre les personnages et le jeu de la scène et qui a donné naissance à toute une génération d'improvisateurs hors du commun qui cartonnent aujourd'hui à Hollywood. Les formats classiques tels que le Harold, Armando, Freeform, Montage, Deconstruction et bien d'autres sont réunis sous la bannière du longform. Ils ont en commun de ne pas être des formats narratifs, c'est à dire de ne pas chercher à raconter une histoire unique, mais plutôt à développer organiquement un ou plusieurs thèmes transversaux et à générer des échos et des résonances entre les scènes au delà de la narration. Nous explorerons ainsi dans ce module le style de jeu "à l'américaine", les techniques de transitions et l'esprit de groupe (group-mind) propre au longform américain avant d'explorer les différentes formes classiques citées plus haut. Le module se conclut par quatre spectacles de longform.

IMPROVISATION DIRIGÉE animé par Emmanuel de Chavigny : 10 séances, du 2 avril au 11 juin, sauf le 30 avril

L'improvisation dirigée sépare le rôle du narrateur et du metteur en scène de celui du comédien dans le contexte de la scène. Cela permet de libérer le comédien de toute responsabilité et de viser collectivement une ambition beaucoup plus élevée en matière d'écriture, de mise en scène et de jeu. Paradoxalement, le comédien se libère tout en restant force de proposition pour aboutir à un meilleur positionnement sur scène, entre recul et engagement. Ce travail, qu'on retrouve dans les formats de Keith Johnstone, développe une qualité d'écriture formidable. Le module se conclut par quatre spectacles d'improvisation dirigée (possiblement le Plus ou Moins, le 5,4,3,2,1 ou le Gorilla ou la création d'un format original).

CHAQUE MARDI

DE 20H A 23H

LES FRIGOS

19, RUE DES FRIGOS (13e)

M° BFM

780€ L'ANNÉE

30 SÉANCES DE 3 HEURES

4 REPRÉSENTATIONS A LA FIN DE CHAQUE MODULE

Les autres modules du Studio réalisés par le passé sont :

JEUX ET CONTRAINTES

Une question pour ceux qui pratiquent l'improvisation depuis quelques années : quand avez-vous été impressionné(e) par un jeu d'improvisation pour la dernière fois ? Les jeux sont la facette la plus connue de l'improvisation théâtrale : l'abécédaire, assis/debout/penché, bascule de statuts, le carré hollandais, etc... et pourtant, rarement les voit-on "parfaitement" exécutés sur scène, au point d'en apprécier la virtuosité des comédiens ! L'objectif de ce module sera de travailler les jeux classiques jusqu'à les maîtriser complètement, de (re)trouver le plaisir de jouer avec une règle imposée et d'explorer chaque grand type de contraintes (verbale, physique, narrative, etc...), voire de créer ensemble de nouveaux jeux ! Le module se conclut par deux spectacles de type Whose Line / Cabaret d'Impro.

LABORATOIRE GENRE

Comment travaille-t-on un genre ? Nous choisirons ensemble un genre qui nous intéresse et nous l'étudierons à fond : recherches, lectures, visionnages, sorties de groupe, travail des codes, exploration des archétypes et des structures, etc... Nous nous demanderons ce qui fait l'essence du genre retenu et comment retranscrire et transposer ces codes sur scène. Le module se conclut par deux spectacles mettant en pratique le résultat de cette recherche.

PARIS JE T'AIME

Dans ce module, nous créerons ensemble un spectacle dont l'objectif n'est pas de retranscrire un personnage ou une histoire, mais un lieu physique. Autour du thème central de la ville de Paris, le grand défi du spectacle sera transmettre au public l'ambiance, la vie, les sons, les mouvements, les espaces de Paris et de ses différents quartiers. Chaque scène jouée devra l'être dans un lieu existant, spécifique et précis de la ville. Les participants seront amenés à observer la ville et à mobiliser leur vécu et leurs histoires personnelles avec la ville dans le spectacle. Le héros ne sera ainsi pas un personnage, mais la ville elle-même. Le module se conclut par deux spectacles.

SCÈNES SÉRIEUSES

Dans ce module nous travaillerons sur différents registres : les scènes dramatiques/tragiques, les situations à fort enjeu ainsi que des situations issues de la vie personnelle des comédiens (si les comédiens le souhaitent). Ce module requiert un bon niveau de jeu, une grande disponibilité et surtout la volonté "d'ouvrir son jeu" et de sortir de sa zone de confort car les scènes peuvent toucher à des questions morales, ainsi qu'aux mœurs. Nous nous inspirerons également de la presse et de l'actualité mais aussi de scènes de théâtre et de cinéma. Le module se conclut par deux spectacles d'improvisations dramatiques.

PERSONNAGES

Dans ce module nous mettons le personnage au centre de la scène. Le travail portera sur la création de personnages et la capacité à se transformer afin de créer multitudes de personnages à partir de soi. Cela nous mènera à approfondir en jeu les questions fondamentales permettant aux personnages de trouver leur épaisseur et leur profondeur. L’identité, la corporalité, la voix, le passif, les objectifs, les habitudes du personnage sont autant de clés conduisant le comédien à donner naissance à personnages uniques et mémorables. Le module se conclut par deux spectacles.

Suivez-nous sur Facebook
Find us on TripAdvisor